logo

Volkswagen Tourolf et Golfinelle. Choix impossibles.

Certes, la nouvelle n’est pas hyper fraiche puisqu’elle a déjà quelques heures (oui, dans la com, tout va très vite) mais elle est suffisamment amusante et bien faite pour qu’elle mérite qu’on en parle (même si on est les derniers).

Quand Volkswagen sort une nouvelle campagne, c’est toujours réussi. Bon à 99%. Le partenariat avec l’Agence .V. (devenue DDB depuis la fusion entre les deux dernières) qui dure depuis maintenant de nombreuses années a toujours été fructueux pour sortir chaque fois des campagnes un peu plus efficaces et pertinentes.
Lorsque il s’agit de promouvoir un tarif promotionnel ou une offre de crédit, la tâche n’est jamais simple. Des chiffres, des prix… rien qui ne parle vraiment du produit, bref, que des trucs chiants d’un point de vue de communiquant. Et pourtant…

(suite…)

Kia Pro_Cee’d GT. Polyvalence parfaite.

Modèle essayé : Kia Pro_Cee’d GT 1,6 T-GDI 

On a donc eu la chance de tester le temps d’un week-end une Ferrari… euh non en fait c’était un camion de pompiers… ohhh, j’me suis encore trompé. Bon ok, arrêtons les conneries (enfin en même temps truc un truc rouge et qui va vite… ça peut prêter à confusion aussi). Plus sérieusement, ce qu’on a eu la chance de prendre en main (qui est rouge et qui va vite donc), c’est la petite bombe Coréenne (là y’avait pas de blague hein), la Kia Pro Cee’d GT (en même temps, c’est ce qui est écrit dans le titre, alors vous auriez pu deviner).

Coréenne mais presque 100% Européenne, puisque c’est en Europe, et ce comme la plupart des modèles Kia vendus sur le vieux continent, que la Cee’d et donc la Pro_Cee’d… et donc sa déclinaison GT, a été pensé et dessinée et est aujourd’hui produite. Et ça se ressent. De toute façon, soyons clairs, aujourd’hui Kia n’a plus rien a envier aux « autres » constructeurs. Le design de leurs modèles est plutôt réussi, harmonieux et avec des équipements et des finitions dans les standards actuels. Bon et puis, vous connaissez le refrain, mais un constructeur qui garantie ses modèles 7 ans, ça inspire plutôt la confiance.

(suite…)

Volvo V60 Plug-in Hybrid. Branchez, Roulez.

Modèle essayé : Volvo V60 Plug-in Hybrid D6 AWD Xenium (2013)

D’abord, pour éviter toute confusion, c’est bien la version 2013 que nous avons eu la chance d’essayer… et non la version 2014, déjà commercialisée. A vrai dire, peu de différence, si ce n’est esthétique, puisque la version 2014 reprend notamment la calandre de la nouvelle gamme 60 (S, V et XC).

Alors pourquoi essayer cette voiture ? D’abord, parce que je suis amoureux de cette marque. Depuis longtemps déjà et mon amour ne cesse de croitre à chaque nouveau modèle (bon, ok je n’ai pas -trop- aimé le « coupé-concept » présenté au dernier salon de Francfort… alors on verra ce que l’avenir nous réserve). Ensuite parce que la V60 est un modèle phare de la gamme, un de ces breaks qui à fait et continue de faire la réputation de Volvo. Et puis aussi parce qu’on a pas spécialement l’habitude de prendre le volant de véhicules hybrides… qui plus est rechargeables.

(suite…)

Volkswagen Amarok. Et de la boue.

Modèle essayé : Volkswagen Amarok BITDI 180 BVA8 4motion Highline Double Cab (oui ça fait beaucoup)

La Normandie (comme d’habitude), de la pluie (comme d’habitude, enfin presque), de la terre… de la boue donc et une voiture. Enfin voiture, si on peut encore classer l’Amarok dans cette catégorie. On serait presque plus proche du camion… C’est en tout cas ce qu’on se dit en le voyant. De toute façon, c’est dans la catégorie des utilitaires qu’il se retrouve rangé.

Quand on vous met dans les mains, un engin pareil, il n’est pas question d’envisager de rester sur Paris… Déjà parce que vous aurez du mal à vous stationner, même dans les parkings ou la taille de l’Amarok risque de compliquer les choses et puis surtout parce que vous risqueriez d’écraser plein de trucs (des gens, des Smart…) sans même vous en rendre compte. A vrai dire, prendre la route au volant de cet engin vous obligera à vous poser quelques questions « mais t’es sur que ça passe en hauteur là ? » – « Non mais on rentre pas là ? ».

(suite…)

primark

Ken Block, Gymkhana 6. Ultimate Grid.

Le Gymkhana est une discipline qu’il n’est plus nécessaire de présenter… il se déroule sur un parcours hérissé d’obstacles et de difficultés diverses, destinée à montrer l’adresse des pilotes. Tout est une question de glisse et de précision. Et c’est Ken Block qui a démocratisé et révélé auprès du grand public l’existence de cette discipline.

Ken Block est d’une part, pilote de Rallye en WRC avec sa team Hoonigan Racing Division et « accessoirement » pilote en Gymkhana. Discipline où le monsieur excelle, surpasse et surprend tout le monde. Bien qu’il n’ait pas remporté la finale du Gymkhana Grid à Madrid le week-end dernier (puisque c’est Nani Roma qui s’est imposé dans la catégorie AWD Pro), Block reste la référence (et il s’est quand même placé 2ème).

(suite…)